Maintien du logement

Afin de rendre durable votre situation de locataire, en fonction de différents critères (ressources, situation familiale, montant du loyer, etc.), vous pouvez bénéficier d'Aide Personnalisée au Logement(APL). Vous pouvez directement vous renseigner auprès de la CAF.

http://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/logement-et-cadre-de-vie/les-aides-au-logement-0

Il existe des dispositifs d'aide pour les dettes de loyer et les impayés d’énergie, d’eau et de téléphone(en fonction de votre situation et de vos revenus). Ces aides peuvent permettre de dépasser une difficulté passagère et éviter une rupture de domicile. Il s’agit d’un fond spécifique (FSL Maintien: Fond Solidarité Logement). Pour en bénéficier, il vous faut faire une demande auprès de l’Assistant-e Social-e de l’UTAMS dont vous dépendez.

L'association Grisélidis peut également vous informer, vous conseiller, voire intervenir pour des médiations en cas de problèmes avec votre bailleur-se et votre voisinage (menace d'expulsion, chantage, etc.).

Nous pouvons aussi vous donner des informations et des conseils concernant la gestion de vos dépenses, l'accès au droit commun, ainsi que sur vos droits et devoirs en tant que locataire.

ATTENTION !

Bien qu’ils et elles aient des revenus et font partie de la population active, les travailleur-euse-s du sexe font souvent appel à une autre personne (garant-e) pour garantir le paiement des loyers. Il faut savoir que le ou la garant-e peut être accusé de proxénétisme(si la personne exerce la prostitution dans le logement qui lui est loué), tout comme le ou la bailleur-se (propriétaire du logement).

Il peut arriver que du fait de cette situation, les bailleurs-ses ou les garant-e-s abusent de leur pouvoir en menaçant de dénoncer l’exercice de la prostitution (chantage à la rupture d’anonymat, menaces d’expulsion, prix du loyer prohibitif, harcèlement, etc.).

Il faut faire aussi attention à ce que le ou la garant-e ne profite pas de la situation pour vous imposer des relations sexuelles non désirées, par exemple, contre sa discrétion sur votre activité. Le fait de dépendre de quelqu'un-e peut influencer sur votre pouvoir de dire « non ». Néanmoins ces pratiques sont illégales et vous avez des recours pour vous défendre(avocats, conseils, association de droit au logement, etc.).

Pour toute question, l’association Grisélidis met à votre disposition un conseil juridique gratuit et anonyme via une permanence d'avocat au local un après midi par semaine, vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone au 05 61 62 98 61 ou en cas d'urgence au 06 88 13 52 66.

Share